border=0

Définition de similarité

Jusqu'au latin, il faut partir, au sens figuré, pour trouver l'origine étymologique du terme similitude. Plus précisément, nous pouvons établir qu'il émane de la somme de deux éléments: le mot similia , qui peut être traduit par "similarité", et le suffixe - anza , qui équivaut à "abondance".

Semejanza

La similitude est la qualité de comme (qui ressemble à quelqu'un ou quelque chose). Deux êtres vivants ou des objets similaires partagent certaines caractéristiques. Par exemple: "L'architecte a créé ce manoir à l'image du palais du Louvre" , "Je ne comprends pas la demande de plagiat: les deux œuvres ne portent aucune similitude" , "Les similitudes entre ces livres sont évidentes et personne ne peut les nier" .

Le concept similaire peut également être utilisé avec un sens de pondération ou de démonstration : "Je ne sais pas quoi faire face à un tel problème" , "Je n'ai jamais entendu une telle histoire" .

Appliquée à une figure géométrique, la similitude indique que la figure ne diffère d'une autre qu'en raison de sa taille, car ses parties ont respectivement la même proportion. En ce sens, les triangles similaires sont ceux qui ont une relation de similarité et ont donc une forme similaire. Dans le cas des triangles, contrairement à d'autres figures, la forme ne dépend que de leurs angles.

De cette manière, une série de maximes irréfutables sont établies. Plus précisément, il est indiqué que tous les triangles équilatéraux ont la particularité de ressembler.

Tout cela sans oublier qu’il est déterminé que deux triangles se ressemblent en général quand ils ont leurs côtés homologues proportionnels et leurs angles homologues égaux. C'est ainsi que le maximum connu sous le nom de rapport de similarité est obtenu, que l'on peut définir comme le rapport de la proportion des côtés des triangles.

Cependant, il est également établi que le rapport de similarité susmentionné est égal à ce que serait le rapport des périmètres de triangles similaires.

Dans la théologie chrétienne, l'expression latine imago dei est utilisée pour désigner la création de l' homme à "l'image et à la ressemblance" de Dieu . Les théologiens croient qu'une telle phrase biblique est liée à la domination que Dieu a accordée à l'homme sur d'autres créatures et à la capacité de procréation.

La similitude de la Bible , par contre, est liée à une perfection de l'image, comprenant l'image comme le reflet de l'âme. Pour saint Thomas d’Aquin , tous les êtres ont été créés à la ressemblance de Dieu , étant l’image (l’âme) qui différencie l’homme du reste des créatures.

Nous ne pouvons pas non plus ignorer l'existence de ce que l'on appelle la similitude phonétique, qui détermine dans quelle mesure deux mots différents se ressemblent. Le calcul de cela se fait en fonction de la distance qui les sépare et est déterminé par le fait que plus elle est petite, plus elles se ressemblent.

Enfin, il convient de souligner que plusieurs œuvres littéraires utilisent le terme similitude dans leur titre. Ce serait le cas, par exemple, de "Le mariage de la ressemblance" écrit en 1996 par John Boswell.

Références

Auteurs: Julián Pérez Porto et María Merino. Publié: 2010. Mis à jour: 2013.
Définition.Définition de la similarité (/semejanza/)

Rechercher une autre définition